Orientations

Quatre grandes orientations guideront la transition énergétique du Québec durant les 15 prochaines années.

Assurer une gouvernance intégrée de la transition énergétique

La transition énergétique implique l’action cohérente et concertée d’un très grand nombre d’acteurs. Dans le but de coordonner et de gérer toutes les mesures visant l’atteinte de ses cibles ambitieuses, le gouvernement du Québec s’engage à :

  • créer un organisme visant l’économie d’énergie et la transition énergétique;
  • revoir le rôle de la Régie de l’énergie;
  • moderniser le processus d’autorisation des projets énergétiques.

Favoriser la transition vers une économie à faible empreinte carbone

D’ici à 2030, le gouvernement misera sur le développement d’une économie à faible empreinte carbone. Pour ce faire, il entend :

  • agir sur la consommation énergétique des ménages et des entreprises commerciales;
  • agir sur les choix énergétiques des entreprises industrielles;
  • agir sur les habitudes de déplacement des personnes et le transport des marchandises;
  • donner l’exemple en matière de consommation d’énergie.

Proposer une offre énergétique renouvelée et diversifiée aux consommateurs

D’ici à 2030, le gouvernement, avec l’aide des distributeurs d’énergie, sera en mesure d’offrir plus de choix de produits énergétiques aux consommateurs. Cette diversité sera le résultat d’investissements publics et privés, de la révision de la gouvernance, d’une meilleure planification de la mise en valeur des ressources du territoire ainsi que d’interventions gouvernementales sous forme de mesures incitatives.

Pour que les consommateurs résidentiels, institutionnels, commerciaux et industriels puissent participer à la transition énergétique et profiter des multiples bénéfices qu’elle leur procurera, le gouvernement prévoit :

  • prioriser l’efficacité énergétique;
  • offrir davantage d’électricité verte;
  • exploiter toute la valeur énergétique de la biomasse;
  • diversifier et améliorer l’approvisionnement en énergie.

Définir une nouvelle approche en matière d’énergies fossiles

S’il s’engage dans le développement de la filière des hydrocarbures, le gouvernement devra travailler à changer son approche, en procédant étape par étape et en toute transparence. Les revenus tirés de cette nouvelle filière pourraient améliorer la balance commerciale du Québec. Ceux-ci seraient affectés à la transition énergétique et prioritairement au développement des énergies renouvelables, dont la part continuera invariablement de croître durant les prochaines décennies.

Toutefois, plusieurs enjeux sont à considérer, soit :

  • Le transport sécuritaire des hydrocarbures;
  • L’exploitation responsable des hydrocarbures au Québec;
  • L’acceptabilité sociale au sein des communautés d’accueil;
  • L’application des normes techniques et environnementales les plus strictes.

Pour en savoir davantage, consultez le document Politique énergétique 2030.

ville